coup d'oeil

coup d'oeil

le cheval qui se cabre

cheval qui cabre.jpg

Du fait de la fragilité du bois, un défi intéressant s'est présenté lorsqu'il s'est agi de fixer les pattes postérieures sur le socle, grâce à seulement 2 chevilles de bois.

Le but était d'éviter d'ajouter un élément susceptible de maintenir la sculpture au niveau des pattes antérieures.

Ainsi , on obtient visuellement plus de légèreté.

 

 



12/01/2015
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Arts & Design pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres